Blocs de coffrage isolants

Pour maisons BBC & Passives

LE BETON

Matériau omniprésent dans la construction le béton répond à de nombreux critères de performance. Il sera un acteur primordial de votre chantier en bloc de coffrage isolant, notamment pour le coulage des murs et des dalles.

DEFINITION DU BETON 

Il existe de nombreux types de béton qui sont ni plus ni moins que le résultat de dosages différents, c’est donc un matériau composite. Les ingrédients de base sont le ciment, le sable, le gravier, le tout mélangé avec de l’eau. Pour certaines utilisations spécifiques l’on peut ajouter des adjuvants. On le confond souvent avec le mortier, pourtant ce n’est pas tout à fait la même chose. Le gravier ne rentre pas dans la composition de ce dernier. Leur utilisation est différente, le mortier est utilisé comme matériau de liaison, il peut également servir à réparer ou à enduire …

LES DIFFERENTS COMPOSANTS DU BETON

 Le ciment

En général composé de calcaire et d’argile c’est un des principaux composants du béton. Il lui confrère des caractéristiques essentielles en fonction de sa composition. C’est ainsi que certains ciments offriront une résistance élevée et seront plus adaptés pour le béton armé ou précontraint. D’autres seront plus maniables et serviront pour les chapes ou pour des enduits…

Le gravier et le sable

Il s’agit-là d’un autre élément important du béton qui va lui conférer certaines caractéristiques comme sa résistance. Son choix n’est donc pas anodin et il en existe de plusieurs tailles. Leur unité de mesure est le d/D :

  • d : diamètre du plus petit granulat
  • D : diamètre du plus gros granulat

A noter que lorsque d est inférieur à 2 mm on classifie le granulat « 0/D »

On trouve plusieurs types de granulats qui sont classés par taille

L’eau

Sans eau, pas de béton ! C’est elle qui va permettre de lier tous les autres éléments. Bien sûr cette eau doit être propre, il y a lieu d’éviter l’eau de mer ! Tout comme les autres ingrédients elle doit être correctement dosée. A défaut cela risque de diminuer sa durabilité et sa résistance.

Les adjuvants

Rajoutés au malaxage du béton en faible quantité, ils permettent d’améliorer certaines de ses caractéristiques. Par exemple certains adjuvants permettent d’accélérer ou de ralentir la prise et le durcissement du béton. D’autres vont améliorer la maniabilité du béton ou encore modifier sa couleur …

LES CLASSIFICATIONS DU BETON

Lorsque vous commandez du béton vous serez confronté à une multitude de symboles tous abstraits pour le commun des mortels.

Les classes d’exposition

Selon l’usage prévu le béton peut être soumis à différents types de contraintes :

  • Milieu très sec et donc très peu d’humidité : X0
  • Milieu humide : XC1 à XC4
  • Milieu exposé au gel : XF1 à XF4

D’autres classes d’exposition existent pour des contraintes plus extrêmes, comme pour des bétons immergés par exemple.

Plus d’infos sur les classes d’exposition ici

Les classes de résistance à la compression

Information essentielle à la fabrication de votre béton elle s’exprime de la manière suivante :

C X / Y

  • C : veut dire « concrète » pour béton en français
  • X : correspond à la résistance à la compression en MPa à 28 jours, mesurée sur éprouvette cylindrique
  • Y : idem au X mais cette fois ci dans une éprouvette cubique

C’est ainsi que l’on va choisir la classe de compression en fonction de l’utilisation que l’on souhaite en faire, par exemple :

  • C 20/25 pour des fondations
  • C 25/30 pour des dalles ou des voiles béton

Plus d’infos sur les classes de compression ici

Les classes de consistance du béton

Cette fois il s’agit de mesurer la fluidité du béton lorsqu’il est encore frais. L’objectif est d’ajuster le dosage en fonction de l’utilité de votre béton. Pour effectuer cette mesure l’on va utiliser le test d’affaissement du cône d’Abrams ou slump test en anglais.

Ce test consiste simplement à déposer dans un cône en métal le béton frais puis de le renverser pour démouler le béton et ainsi mesurer l’affaissement du béton.

Plus d’infos sur les classes de consistance ici

 

Quel béton utiliser pour le coulage de vos murs en bloc de coffrage isolant ?

Le coulage d’un mur en bloc de coffrage isolant va se faire par étage (maximum 3 mètres). Il est nécessaire de faire plusieurs fois d’affilé le tour du bâtiment afin que le béton monte progressivement. Nous vous préconisons un béton de type C20/25 ou C25/30 en S3. Il doit avoir une consistance proche de la lave afin qu’il puisse se placer correctement dans le bloc de coffrage isolant.

Si vous souhaitez encore plus d’info sur le béton nous vous invitons à visiter ce site.

Le concept Ecopassiv

Vous êtes particulier,
Vous construisez votre maison ?

Découvrez le concept de maisons passives
& réalisez un devis sur mesure !

Découvrir le concept